Traitement de la ride du lion à Lille Villeneuve d'Ascq

Qu'est ce que la ride du lion?

On appelle ride du lion cette ride d'expression prenant naissance entre les deux sourcils. Initialement causée par l'action des muscles corrugateurs qui servent à faire froncer les sourcils, le pli qui se forme à la surface de la peau évolue selon différents stades d'évolution :

- initialement aucun relief de surface n'est visible au repos, la ride ne se montre que lorsque les sourcils sont froncés
- puis les muscles à force de se mobiliser deviennent de plus en plus toniques même au repos formant un pli
- enfin la peau finit par se marquer à sa surface formant une cassure permanente comme un pli de la main

Selon son stade d'évolution, le traitement de la ride du lion requiert la mise en œuvre de soins différents qui se doivent d'être adaptés au cas par cas. Pour tout renseignement, n'hésitez pas à contacter le docteur Sar.

Vidéo de présentation du traitement de la ride du lion

Photos avant et après traitement de la ride du lion

Image

La ride du lion avant traitement de notre patiente est déjà bien imprimée au sein du tissu cutané. Lorsque l'on déplisse la peau entre deux doigts, on observe une marque visible qui persiste malgré l'étirement de la peau.

Ceci nous laisse supposer que le traitement par toxine botulique seul ne produira pas un résultat complet, et qu'il faudra probablement recourir à une injection d'acide hyaluronique complémentaire.

Image
Image

Traitement de la ride du lion à Lille - Villeneuve d'Ascq

Le traitement d'une ride à ce stade d'évolution comporte au moins deux étapes indispensables pour améliorer l’état initial.

La première étape consiste en l’injection de toxine botulique qui a pour principal effet d’induire un relâchement musculaire dans toute la zone d’injection. Cette étape permet un relâchement des contraintes mécaniques à la base de l’apparition de la ride du lion, et permet de supprimer le principal élément à la source de cette ride.

Le résultat présenté ci-dessus est obtenu après 3 semaines, on constate une persistance du trait de la ride en relief, résultat attendu puisqu’à ce stade, nous n’avons traité qu’une seule des trois composantes de la ride du lion, telles que nous les avons énumérées plus haut. Il ne nous reste plus qu’à traiter la structure et enfin la surface du tissu cutané.

Ces deux dernières composantes peuvent se traiter en une seule étape par l’injection d’acide hyaluronique. Cette molécule à pour effet d’une part de créer un volume sous la peau pour soutenir à nouveau la ride et la lisser par le dessous de celle-ci, et d’autre part à plus long terme, cette molécule induit un renouvellement du tissu cutané qui nous permet d’obtenir une amélioration progressive de la surface cutanée.

Au final on obtient un lissage de la surface cutanée, celle-ci ne provoque plus d’ombre et est ainsi facilement camouflée par du maquillage le temps que la surface cutanée récupère un aspect moins marqué. Quelques retouches seront à prévoir au fil des mois pour palier à la dégradation progressive de l’acide hyaluronique injecté, retouches qui ne seront plus nécessaire après quelques années du fait du remplacement progressif de l’acide hyaluronique par un tissu cicatriciel qui fera office de tissu de soutien quasi définitif.

Il est également toujours possible de compléter ce résultat grâce à la mésothérapie esthétique qui va permettre d'hydrater la peau en profondeur. Des séances de peelings pour le traitement du teint et des tâches cutanées peuvent aussi suivre ce type de soins.

La zone de la ride du lion n'est une zone connues pour être particulièrement sensible. Il est possible de mettre en oeuvre des techniques d'anesthésie pour réduire le niveau d'inconfort des injections:

- par l'application de pommade anesthésiante avant la réalisation des soins
- par l'utilisation d'une méthode de réduction de la sensation douloureuse identique à celle utilisée pour les prises de sang pédiatriques
- par l'utilisation d'acides hyaluroniques comprenant des substances anesthésiantes ou d'aiguilles extrêmement fines pour les injections de toxine botulique.

Rédaction des textes : Docteur SAR Borath - Crédits photos et vidéos : collection de l'auteur