Que peut-on traiter avec des injections de toxine botulique?

Les rides du front

Traitement des rides d'expression du front

Les rides du front naissent à cause d'une hypertonie du muscle frontal. Ces plis se marquent notamment lors d'expressions faciales de surprise (remontée des sourcils), et la mise au repos de ce muscle par injection de Botox du front permet d'atténuer les rides frontales et à aussi un effet préventif sur l'apparition de rides plus marquées.
La ride du lion

La ride du lion

La ride du lion est une des rides d'expression qu'il est aisé de traiter par injection de toxine botulique, avec parfois le renfort supplémentaire d'injection d'acide hyaluronique pour effacer plus complètement cette ride.
Les rides de la patte d'oie

Les rides de la patte d'oie

L'injection de Botox au niveau des yeux permet de corriger les rides de la patte d'oie. Ces rides sont toutefois des signes d'expressions positives (rides apparaissant lors d'un rire franc), et ne doivent pas être complètement figées au risque de rendre ces expressions positives moins naturelles.
Les masséters ou traitement du bruxisme

L'angle de la mâchoire / le bruxisme

Pour rééquilibrer les volumes d'un visage et diminuer la proéminence de l'angle de la mâchoire qui est un trait plutôt masculinisant, il est possible d'injecter de la toxine botulique dans le muscle masséter. Ce muscle une fois mis au repos va diminuer en volume, rendant ainsi l'angle de la mâchoire moins marqué.

Ce type de prise en charge permet également de traiter le bruxisme. Lorsque au matin on se réveille avec la mâchoire douloureuse, ou lorsque l'on grince des dents pendant la nuit, c'est qu'on est probablement atteint de bruxisme. Cette hypertonie du muscle masséter peut provoquer à terme des dégâts au niveau dentaire.

Sourire gingival

Le sourire gingival

Lors d'un sourire, il peut parfois arriver que la lèvre supérieure remonte au-delà de la ligne des gencives, dévoilant ce qu'on appelle un sourire gingival.

L'usage de la toxine botulique peut dans ce cas atténuer l'action du muscle releveur de la lèvre supérieure et améliorer cet aspect.

Hypersudation des aisselles

L'hypersudation des aisselles

Un des effets de la toxine botulique est de réduire l'activité des glandes sudoripares responsables de la transpiration. Son effet dure plusieurs mois et permet de diminuer la sudation sous les bras.

Qu'est-ce que le Botox ou la toxine botulique?

Le Botox est un nom commercial de la toxine botulique qui est utilisée depuis les années 1970 pour traiter des troubles musculaires localisés (initialement les troubles musculaires provoquant un strabisme), puis son application a été étendue progressivement vers le traitement des rides d'expression du visage  dans le cadre de soins de médecine esthétique.

L'injection de Botox consiste à introduire sous la peau une molécule (la toxine botulique) dont l'effet principal est d'induire un relâchement musculaire sur plusieurs mois pour obtenir une amélioration au niveau des rides d'expression, une diminution du volume musculaire apparent, ou une modification du placement de certaines structures du visage. Les applications de la toxine botulique sont donc multiples.

La toxine botulique est utilisée chez l'être humain depuis les années 70 pour traiter des troubles musculaires localisés.

Comment se déroule une injection de Botox à Lille Villeneuve d'Ascq?

Tout soin de médecine esthétique commence par une évaluation rigoureuse de votre état de santé ainsi que de votre demande. Votre médecin esthétique le Docteur Sar est là pour vous écouter, discuter avec vous des différents aspects techniques, vous conseiller et vous informer sur les risques éventuels, pour vous permettre de décider en toute connaissance de la réalisation d'un soin.

L'injection de Botox se déroule au cabinet de médecine esthétique du Docteur Sar. Il n'est généralement pas nécessaire de prévoir une anesthésie de la zone à traiter.

La toxine botulique se présente sous la forme d'une poudre blanche, à reconstituer au sein d'un flacon stérile et destiné à un usage unique. Le dosage de la toxine botulique est à adapter en fonction de chaque patient, un homme nécessitera une quantité de produit plus importante qu'une femme en raison d'une tonicité musculaire plus importante.

La zone à traiter et l'effet recherché déterminent également la quantité de toxine botulique à injecter. Trop de toxine botulique conduira à un aspect figé, une insuffisance conduira à un manque d'effet. Il est important de pouvoir contacter son médecin pour déterminer les types de soins à prévoir et suivre leurs effets secondaires éventuels.

La quantité de toxine botulique à injecter nécessite d'être adaptée à chaque patient en fonction de l'effet recherché.

Voir les avis

Quels sont les facteurs déterminants des résultats d'une injection de Botox ?

L'adaptation est le maître mot concernant les injections de toxine botulique. Chaque demande doit être soigneusement écoutée et chaque soin doit être adapté pour chaque patient. Mais au-delà de cet aspect, différents éléments techniques entrent en jeu dans la maîtrise des résultats d'injections de Botox :

- la dilution de la toxine dépend du volume de sérum physiologique utilisé pour la dilution de la poudre de toxine botulique. Cette étape permet d'adapter la quantité de produit à chaque patient en fonction de la demande de celui-ci
- le volume à injecter doit être le plus restreint possible, en effet plus le volume de sérum physiologique transportant la toxine botulique est grand et plus le risque de migration sous la peau du produit est grand
- le volume à injecter doit être le plus précis possible. Un traitement par toxine botulique sur un front par exemple est constitué d'une dizaine de points d'injection, pour une homogénéité parfaite du résultat le volume injecté à chaque point doit être parfaitement maîtrisé
- le lieu d'injection doit également être maîtrisé, car selon les zones à traiter, il peut exister des zones de chevauchement musculaires, avec risque d'atteinte de la mauvaise structure en cas de méconnaissance de l'anatomie de la zone

La maîtrise des différents facteurs influençant l'action de la toxine botulique est indispensable à la maîtrise des résultats produits par ces injections.

Les contre-indications aux injections de toxine botulique

L'injection de toxine botulique doit impérativement être évitée en cas de :

- infection en cours au niveau de la peau dans les zones de traitement
- maladie ayant une atteinte musculaire comme la myasthénie ou le syndrome de Lambert Eaton
- grossesse ou allaitement en cours
- hypersensibilité connue à la toxine botulique ou au sérum-albumine
- traitement par anti coagulant, anti agrégant plaquettaire, ou antibiotique de la classe des aminosides en cours

Habituellement peu marquées, les suites des injections de toxine botulique peuvent être :

- une rougeur sur les sites d'injection persistant en général moins de 48h
- des hématomes au niveau des points de pénétration de l'aiguille sont toujours possibles mais rares
- un œdème peut s'installer pour quelques jours au niveau de la zone traitée
- des troubles de la sensibilité, une sensation de fixité de la zone ont été parfois rapportés pendant quelques jours

Les résultats des injections ne sont pas immédiats, ceux-ci s'installent progressivement sur quelques jours, on considère que l'effet complet des injections apparaît autour du 15ème jour après les injections.

Rédaction des textes : Docteur SAR Borath - Crédits photos et vidéos : collection de l'auteur